Echopen et Makery invitent l’artiste Shu Lea Cheang en résidence

C’est parti! L’artiste Shu Lea Cheang entame une résidence de création chez Echopen, le fablab de l’Hôtel-Dieu, à l’initiative du medialab de Makery. Qu’en sortira-t-il? Nous avons tendu le micro à un médecin, un développeur, un hacker et à l’artiste pour parler santé ouverte, hacking social et échographie DiY.

Le mouvement pour la science ouverte et le matériel libre pour la médecine grandit. Il se nourrit de collaborations avec des artistes et de l’intervention des hackers, qui réduisent les coûts du matériel, notamment par l’open source et le développement de forks, ces variations dans le code où leur créativité peut s’exprimer. Makery en rend compte, et, via son medialab, participe de ce mouvement.

Benjamin Cadon de Labomedia et l’artiste Shu Lea Cheang suivent un test d’échographie à 3MGz par Jérôme Dubois d’Echopen. © Ewen Chardronnet

Echopen, le fablab de l’Hôtel-Dieu qui développe un outil d’écho-stéthoscopie open source, a très vite accepté le principe d’une résidence d’artistes et de hackers, envisagée comme une aide complémentaire potentielle pour la communauté de développeurs. Une manière d’ouvrir le jeu dont la règle consiste à « open sourcer » l’échographie pour créer un outil d’orientation diagnostic.

Mehdi Benchoufi, président de l’association Echopen, chef de clinique à l’Hôtel-Dieu:

(Interview réalisée par Ewen Chardronnet et Philippe Zunino)

Makery a proposé à Shu Lea Cheang, artiste qui s’intéresse au biohacking, d’être la «cobaye» de cette première. Cette pionnière d’origine taïwanaise a conçu des installations, mené des performances en réseau, cofondé des collectifs transdisciplinaires… et même cassé des déchets électroniques. Pour l’assister côté prototypage technologique et artistique, le fablab orléanais Labomedia, spécialisé dans l’accompagnement de projets d’art numérique, est de la partie.

Shu Lea Cheang, artiste en résidence chez Echopen:

(Interview réalisée par Ewen Chardronnet et Philippe Zunino)

Shu Lea Cheang est une artiste globe-trotteur hyperactive, déjà bien occupée par son projet de biojeu vidéo collectif UKI-enter the Bionet et la post-production à Berlin de son long-métrage cyberpunk FLUIDØ. Le projet, initié avant l’été, est devenu une réalité le 30 novembre, avec la mise en place officielle de la collaboration d’Echopen et du medialab Makery autour d’une résidence de recherche et développement de Shu Lea Cheang et Labomedia dans les locaux du fablab Echopen à l’Hôtel-Dieu. Ils travailleront avec Jérôme Dubois, en charge du développement hardware pour le prototype Echopen.

Jérôme Dubois, développeur du prototype d’écho-sonde Echopen:

(Interview réalisée par Ewen Chardronnet et Philippe Zunino)

L’objectif de la résidence? Ecrire une performance intermédia et concevoir les applications techniques dédiées.

Prototype fonctionnel de l’échographe open source d’Echopen. © Ewen Chardronnet

Une résidence en plusieurs étapes

La recherche et le développement se dérouleront cet hiver et jusqu’au printemps 2017 au fablab Echopen, en collaboration avec Labomedia.

Benjamin Cadon, Labomedia (Orléans):

(Interview réalisée par Ewen Chardronnet et Philippe Zunino)

Le premier volet consiste à développer un fork du prototype d’écho-stéthoscope, en rendant audibles les fréquences ultrasoniques. Puis de coder une application mobile musicale qui annote les ondes sonores captées pour obtenir des variations de paysage sonore. Une fois ces développements réalisés, il s’agira d’écrire une performance audiovisuelle basée sur les données capturées lors d’un auto-examen échographique.

Dans la foulée est prévu un travail de recherche auprès d’associations de femmes enceintes et mères célibataires pour organiser avec elles des workshops de biohacking qui conduiront à la performance publique finale.

Un atelier ouvert de hacking pour la création de la technologie de l’écho-sthétoscopie sera organisé en clôture de la résidence pour consolider les communautés médicales et artistiques. À suivre en 2017.

Les sites de Shu Lea Cheang, Labomedia et Echopen

Article publié le 6 décembre 2016 sur Makery

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *